En été, satisfaire notre besoin de dépaysement

depaysementEn été, outre le besoin de chaleur et de lumière, nous exprimons un fort besoin de dépaysement – un vrai « changement de paysage ». L’été est la saison des voyages, des découvertes, voire de l’exploration, bref de l’ « ailleurs »… En quoi ce dépaysement est-il utile ?

Toute l’année, nous sommes confrontés à des univers connus, définis, limités, voire cadrés – puisque notre regard est souvent arrêté par quelque chose : vis-à-vis, façade,  immeubles, colline… La banalité de ce qui nous entoure nous enferme dans une routine anesthésiante, qui entretient fatigue et lassitude.
A l’occasion de nos déplacements, nous nous ouvrons littéralement à d’autres horizons. Tous nos sens se trouvent stimulés, voire étonnés, par des sensations nouvelles et mouvantes : notre regard est saisi par des formes et couleurs inhabituelles, nos oreilles captent sons et bruits qui les ravissent, nos papilles goûtent des saveurs inédites et puissantes, notre peau accueille le soleil, le vent, la fraicheur ou l’humidité et nos narines respirent des parfums suaves . Ce ravissement des sens nous met littéralement en osmose avec ce qui nous entoure, nous permettant de nous sentir pleinement vivant, ici et maintenant. Nous pouvons aussi faire l’expérience de l’infini, en regardant « à perte de vue », dans des lieux où l’horizon et le ciel se confondent. Dès lors, rien n’arrête notre regard qui peut se perdre et se diluer, tout comme nos habituelles pensées lancinantes. En se dépaysant, on prend aussi de la distance.

L’été, saison des cinq sens par excellence, est une excellente opportunité de collectionner tous ces ressentis, qui pourront venir enrichir notre hiver – pour entretenir des pensées positives. Profitez-en, faites-vous la collection la plus variée et la plus contrastée possible !

Que peuvent alors faire ceux qui ne partent pas, et passent l’été là où ils résident habituellement ?
Le dépaysement peut tout de même se trouver à portée de main, et on peut, par exemple :
– se placer sur un pont et regarder l’eau défiler sous ses pieds,
– s’installer dans un parc pour apprécier la variété des couleurs d’un parterre de fleurs, le bruissement des frondaisons…,
– se positionner sur un point haut et contempler le paysage à l’infini,
– visiter un autre quartier ou une autre ville, comme un touriste,
– changer ses habitudes, ses repères
– manger, goûter, bref, vivre de tous ses sens…

Bel été et bon dépaysement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s