Partir ensemble et bien s’entendre

partir ensembleCe sont vos amis préférés, et vous avez décidé de partir avec eux en vacances. Pour faire en sorte que tout se passe bien réfléchissez, organisez…et lâchez prise !

Nous avons tous autour de nous des exemples de bons amis partis en vacances ensemble, et qui sont rentrés fâchés. Ce qui devait être des bons moments partagés s’est transformé en enfer irréconciliable. Si l’expérience vous tente – ou si vous vous êtes engagé un peu vite à la suite d’une soirée enthousiaste, prenez quelques précautions pour que vos amis le restent.

Réfléchissez avant
Demandez-vous à tête reposée quelles sont vos motivations et envies communes. En effet, il est préférable d’aimer le même style de vacances : farniente ou sportive, culturelle ou aventureuse… Avez-vous envie de la France ou de l’étranger ? D’être tranquille ou de voir du monde, autonomes ou totalement pris en charge, en location ou à l’hôtel ? Mais surtout, quel est le rythme qui vous convient – à vous et à votre conjoint – lorsque vous êtes en vacances ? Sans être obligé d’adhérer à tout, il vaut mieux avoir des envies et des centres d’intérêt communs. Choisissez ensemble les grandes lignes : type de vacances, localisation, taille de l’hébergement, équipements ou activités à proximité… Là s’instaure déjà un délicat équilibre entre les affinités que l’on a en commun, et le respect des différences. Parfois, l’envie de partir ensemble s’arrête dès la préparation du voyage – et c’est tant mieux.
Projetez-vous dans la perspective de passer plusieurs jours – une semaine ou même plus – ensemble. Quels sont ceux des travers de vos amis qui vous agacent (même gentiment) ? Les supporterez-vous sur la durée ? Quelles sont vos propres petites manies – ou rituels incontournables – qui pourraient mal passer en groupe ?

Pourquoi ne pas faire un test en durée réduite – sur un week-end par exemple – pour évaluer votre potentiel de cohabitation, car bien s’entendre ne veut pas forcément dire bien vivre ensemble ?
A combien faut-il partir ? 2 ou 3 couples plus ou moins une personne « seule », ça n’est déjà pas mal. En comptant les enfants, on arrive vite au format « colonie de vacances ». Au-delà, ça devient difficilement gérable – et sûrement peu plaisant. Une clef à respecter : avoir de la place. On prévoit une vraie chambre pour chaque couple/adulte et pas plus de 3 personnes pour partager la même salle de bains.

Soyez au clair avec le budget
Chacun a sa manière de consommer, de dépenser. Chaque couple a une certaine capacité de revenus. Il faut en tenir compte, surtout s’il y a des disparités, car l’argent est un sujet majeur de conflits. Etre au clair sur le budget, c’est vérifier l’adage « Les bons comptes font les bons amis ».
Deux manières de procéder :
– vous établissez un budget total pour le séjour, que vous divisez en parts (adulte/ado/enfant) et chacun abonde la caisse commune au proprata du nombre de participants de sa famille. Dans ce cas, toutes les courses courantes sont faites avec ce « pot commun ».
– si certains aiment le quinoa et d’autres la côte de bœuf ; si certains veulent sortir beaucoup, et d’autres dépenser le moins possible, mieux vaut alors faire table commune mais budget séparé pour éviter les conflits ou aigreurs.

Instaurez un emploi du temps souple
Personne ne vous oblige à être collés les uns aux autres toute la journée – sauf si vous allez en vacances au Cap d’Agde (NB : Lol, comme dirait mon fils). Il faut un peu d’organisation, mais personne ne prend le pouvoir et chacun reste maître de ses choix – ou de changer d’avis – à partir du moment où cela respecte les autres.
Le but c’est de se faire plaisir, à soi et aux autres. Pour les repas, on peut décider que le petit-déjeuner est en « libre-service » sur une plage horaire, le déjeuner dépendra des activités de la journée, et le dîner peut se partager ensemble. C’est le moment des apéritifs qui durent, des barbecues fou-rires dont vous reparlerez longtemps, des soirées qui s’éternisent en discutant sous un saule, tout en sirotant une tisane.
Dans la journée, chacun reste libre de se joindre aux autres – ou non. Si les attentes sont différentes, faites des sous-groupes : les sportifs d’un côté, les fans de la bronzette ou les accros du shopping de l’autre. Les plus petits groupes facilitent aussi les moments de complicité partagée.

Vous pouvez revendiquer des moments d’intimité, voire de solitude si cela vous fait du bien : rester dans votre chambre, sortir seul, lire sur le balcon… Le dire, c’est mieux, cela évite les malentendus.

Il peut être prudent d’établir préalablement les règles de vie commune : courses et ménage à tour de rôle mais aussi horaires à respecter et gestion du bruit ou des enfants…

Communiquez dans la bienveillance
Un point-clef des vacances à plusieurs : si ça ne va pas, dites-le. Expliquez où sont vos limites. Ne laissez pas les rancœurs et les ruminations s’installer, qui ne feraient que vous isoler d’amis qui n’ont peut-être pas conscience de ce qui se passe. Vous ne vous connaissez pas « si bien », finalement.Évitez les sujets qui fâchent. Le premier est sans doute les occupations des enfants ou le comportement vis-à-vis des adolescents, s’il y en a dans votre groupe (si c’est le cas, retournez lire cet article). D’une manière générale, ne faites pas de critiques sur l’éducation que vos amis donnent à leurs enfants, mais dans la même maisonnée, on s’efforce d’appliquer les mêmes règles pour tout le monde.En second lieu, évitez les sujets délicats classiques : l’argent, la politique – parfois le sport… qui se libèrent d’autant plus facilement si les esprits sont échauffés par l’alcool de la fin de soirée. La modération, comme en toute chose…

Oubliez vos préjugés
Tout ne se passe pas comme vous le planifiez habituellement ? Quelqu’un a oublié d’acheter votre lait de soja ? Votre amie n’a pas tartiné votre cadet de crème solaire en arrivant à la plage ? Personne ne vous a dit merci parce que vous avez arrosé la pelouse ? Ça n’est pas si grave… Acceptez de faire des compromis, révisez vos exigences et lâchez prise sur ce qui n’est pas essentiel. Ces vacances ne seront certainement pas idéales sur la forme, les autres ne font pas tout comme vous, mais vous êtes là pour vous amuser, pour partager de bons moments ensemble, pour vous découvrir autrement… C’est le plus important, non ? Pensez au plaisir que vous aurez à évoquer ces sorties, ces balades, ces éclats de rire – et à contempler les photos. Les vacances sont sans doute le meilleur test pour éprouver vos amis, en espérant qu’ils le restent pour la vie.

Pour aller plus loin :
Le site zenwego.com vous aide à créer votre communauté pour préparer vos vacances ensemble.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s