5 trucs pour mieux s’organiser en famille

le

post it.jpgVous craquez car il manque toujours une fourniture scolaire – de préférence le dimanche soir – ou bien votre cadet a encore zappé son rendez-vous chez l’orthodontiste ? Mais oui, vous aussi vous pouvez (re)devenir une famille organisée ! Quelques astuces…

Rien de plus énervant que de réaliser à la dernière minute qu’il manque quelque chose à la maison… et de courir à droite ou à gauche (voire à la nocturne de Monoprix) après un pantalon de sport ou un tube de colle… Arrêtez de râler et convertissez votre famille a un tout petit peu de discipline et d’organisation, pour que ce ne soit pas toujours à Super-Maman de réparer erreurs et oublis ! Des petites habitudes qui peuvent réellement simplifier le quotidien de tout le monde et se partager en famille.

1 – On pratique l’agenda partagé
Lâchez-prise : votre conjoint n’a pas forcément la même mémoire que vous – ou ses centres d’intérêt sont différents… Donc le mieux est de partager pour retrouver facilement toutes les informations concernant les rendez-vous importants – que ce soit la réunion de l’école ou la visite chez le médecin. Deux techniques fonctionnent :
– Le planning papier accroché dans l’entrée ou carrément sur la porte.
Une page pour le mois permet de visualiser les dates importantes (avec les adresses et les codes) : anniversaires, visites, réunions, compétitions… On peut même mettre des stickers de couleur ou du feutre fluo…
– L’agenda électronique partagé
Du type Google agenda, c’est le même principe que le précédent avec un atout en plus : le rappel par mail ou SMS pour vous et les autres. Ainsi, vous entrez les coordonnées de la personne qui partage votre vie et/ou vos enfants et – miracle – il reçoit une notification la veille ou une heure avant (voire, les deux), avec l’adresse et le code. On en profite pour entrer à l’avance les dates de rappel de vaccins ou de révision de la voiture. Plus d’excuses !

2 – On adopte une ardoise pour les courses
Dans la cuisine, placez en évidence un tableau blanc avec un feutre ou une ardoise avec une craie. Le principe : dès qu’il manque quelque chose ou dès qu’on a fini quelque chose, on l’inscrit TOUT DE SUITE sur l’ardoise. Ainsi, celui ou celle qui se dévoue pour les courses sait toujours quoi acheter (et il peut même prendre en photo l’ardoise, ce qui évite de recopier la liste…).

3 – On prépare la veille
C’est LE secret de l’organisation, mille fois répété mais si souvent ignoré… Tout ce qui se prépare la veille n’est plus à faire le lendemain (matin) dans la précipitation ni l’affolement de ce que – soudain – on ne retrouve pas ou plus. C’est valable pour les vêtements, le cartable, le carnet de correspondance, les affaires de solfège, la carte Vitale, les billets de train… Pour les activités de loisirs, l’idéal est de conserver tous leurs accessoires (propres, quand il s’agit de vêtements) dans le sac qui sert à les transporter. Ainsi, au moment de partir, on sait a priori où tout se trouve et impossible d’oublier quoi que ce soit.

4 – On adopte listes et routines
Pour les enfants comme pour les adultes, plus c’est pareil et plus c’est simple. On peut établir avec les enfants la routine de ce qu’ils sont censés faire en rentrant de l’école. Dans le doute, ils n’ont qu’à relire. On planifie de la même façon la répartition des devoirs pendant les vacances scolaires – essentiellement pour leur dégager aussi du temps libre. On fait la liste des numéros utiles (de la baby-sitter au généraliste en passant par le garagiste ou l’assureur) – celle-ci on peut aussi la placarder à côté de l’agenda sur al porte. On met en place une liste de repas sur 8 ou  15 jours ce qui – ô magie – simplifie aussi la liste des courses. On décide d’une liste des tâches réparties dans la famille – pour ne plus entendre « je ne savais pas… ».
A relire, cet article consacré aux listes.

5 – On stocke un peu
Sans devenir un(e) maniaque du stockage, il est bon d’avoir un peu de produits en dépannage, pour les jours ou soirs d’imprévus. Pour ma part j’ai adopté la boite à fournitures (où on conserve « au cas » où un stylo plume, des cartouches, un tube de colle, une règle et des copies doubles…) et le placard SOS qui permet de faire un repas improvisé en cas de panne de supermarché (un paquet de riz, des spaghettis, un pot de sauce tomate, une boîte de thon, une de maïs, une crème dessert au chocolat en boîte ou des fruits au sirop…).

Lorsque ce système fonctionne, c’est à tout le monde de s’y mettre. Au début il y aura encore des moments « J’ai plus d’équerre » et des réponses « Oui, mais tu ne l’avais pas noté… ». L’expérience rentre vite car, non, l’organisation de la famille ne repose pas sur une seule personne. Ouf !

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s