Déménager zen et efficace

demenagerVous avez trouvé le futur home sweet home de vos rêves ? Parfait, maintenant il n’y a plus qu’à déménager ! Pas de panique, ça peut se faire sans drame, ni vaisselle cassée…

88% des Français ont déjà déménagé une fois dans leur vie – 14% jusqu’à 3 fois ou plus. Vous n’échapperez donc pas à cette étape incontournable de l’existence – une source de joie et d’excitation pour plus d’un tiers des sondés – mais aussi une cause majeure de stress pour 31% des Français interrogés par Opinion Way*. Pour éviter que cette épreuve ne tourne au cauchemar, le maître-mot, c’est l’organisation. On y va ?

 

Etape 1 : faire du vide
Tout le monde vous le dira, déménager est une excellente occasion de s’alléger ! Autant anticiper et commencer au plus vite à vider vos placards, cave et grenier, ce qui évitera d’autant de charger inutilement de lourds cartons.
– On commence par jeter sans remords tout ce qui est cassé, dépareillé, trop petit ou trop grand, bref, gardé « au cas où… ». Ces cas-là n’arrivent jamais. Au prix du m² d’appartement, demandez-vous si cela vaut la peine d’y stocker n’importe quoi… Je vous renvoie également à ce petit article sur le rangement de printemps.
– Ensuite, on vend tout ce que l’on peut. Je vous déconseille de vous lancer dans l’inventaire minutieux objet par objet de ce qui est éventuellement monnayable : trop long et fort décevant. Si vous manquez de temps, participez à un vide-grenier dans votre ville, ou organisez votre propre vide-appartement. Diffusez l’information sur les groupes Facebook de votre ville, quartier ou auprès de votre voisinage ou bien encore mettez une affiche dans l’entrée de votre immeuble. Si vous faites en même temps un petit accueil convivial thé/bière/petits gâteaux, ça vous évite aussi le pot de départ avec vos voisins !
– Enfin, on donne ce qu’on ne peut ni vendre ni emporter et qui est encore en (très) bon état. Pensez aux associations qui récupèrent pour alimenter leurs propres brocantes ou actions de solidarité. Ne vous faites pas beaucoup d’illusions sur les livres, CD ou DVD : ils sont de plus en plus difficiles à recycler. Qui plus est, ces associations se déplaçant rarement, il vous faudra souvent leur porter vous-même vêtements ou petit mobilier. Un bon plan : les sites internet comme donnons.org, jedonne.org ou toutdonner.com. Ils géolocalisent donateurs et bénéficiaires, lesquels peuvent facilement venir récupérer ce dont vous vous débarrassez. Un constat : les bénéficiaires potentiels sont d’autant plus fiables s’ils habitent près de chez vous.

Etape 2 : faire les cartons
On trouve des cartons pour tous les usages : livres, vaisselle, penderie… N’oubliez pas les incontournables de l’emballeur professionnel : papier bulle, scotch adhésif, cutter et l’indispensable feutre indélébile pour tout identifier.
Il est de plus en plus courant de récupérer entre particuliers des cartons déjà utilisés lors d’un précédent déménagement. Pour cela, parcourez les forums locaux ou page Facebook « entre voisins ». Pensez aussi à vos commerçants – bien qu’ils les stockent de moins en moins.
Ne chargez pas trop les cartons et surtout étiquetez-les en fonction des pièces dans lesquelles ils vont aller – ceci pour faciliter la tâche de vos déménageurs. Enfin, dans le logement que vous quittez, prévoyez de la place pour stocker au fur et à mesure les cartons finis. Logiquement, vous commencerez par empaqueter tout ce dont vous avez le moins besoin, pour finir par le plus utile au quotidien. Il n’y a rien de plus désagréable que d’ouvrir à nouveau un carton à cause d’un document perdu – surtout si celui-ci est au sommet d’une pile !

Etape 3 : réserver vos dates et formules
Si vous avez décidé de déménager vous-même – ou en vous faisant aider par des amis – optez pour une date qui peut faire l’unanimité en termes de disponibilités. N’attendez surtout pas la dernière minute pour cela. Le jour où vous rendez vos clefs, vous aurez bien d’autres choses à penser !
Il vous faudra peut-être louer une camionnette (chez la plupart des loueurs de véhicules légers) – voire des bras en plus. Il existe de nombreux sites qui mettent en rapport des particuliers pour déménager moyennant une petite rémunération : stootie.com, jemoove.fr, mydemenageur.com… Comme sur d’autres sites collaboratifs, les utilisateurs y sont évalués.
Vous pouvez miser sur le tout confort – comme 1 Français sur 5 – en faisant appel à des déménageurs professionnels, et en dosant leur intervention : cartons fournis ou non, voire cartons remplis par eux-mêmes. Un luxe qui a toutefois un prix… Mais si l’on considère le tarif d’une consultation chez un ostéopathe, c’est un confort qui s’évalue.
Auparavant, listez ce que vous emportez, pour déterminer le cubage (utilisez aussi ce petit outil en ligne). Cela facilitera soit le choix du camion, soit l’avis d’un professionnel.
Vous préférez faire appel à un déménageur professionnel ? Demandez plusieurs devis et comparez à prestations égales – sans oublier l’assurance. Allez consulter sur les forums les avis des personnes qui ont utilisé les services des sociétés que vous interrogez. Un prix anormalement bas peut bien évidemment réserver de mauvaises surprises, mais pas toujours.

Etape 4 : anticiper vos changements d’adresse
Quelques jours avant votre départ, il vous faut prévenir vos opérateurs et services en tous genres de vos futures coordonnées : employeur, banque, opérateur téléphonique fixe et portables, fournisseur d’énergie, centre des impôts, caisse de sécurité sociale, mutuelle… Profitez-en pour indiquer sur leurs sites que vous souhaitez désormais recevoir leurs avis et factures sous forme électronique : c’est autant de courrier en moins dans votre future boîte aux lettres ! La planète vous dit merci.
EDF en principe ne « coupe » plus le courant, et maintient la fourniture de l’énergie pour l’occupant qui part, comme pour celui qui arrive. Vous pouvez passer par La Poste pour effectuer votre transfert de courrier pendant quelques mois – ou le faire en ligne. Une prestation payante, qui coûte quelques dizaines d’euros selon la durée. Sachez toutefois que cette noble institution revendra votre adresse à d’autres sociétés qui vont vous abreuver d’offres en tous genres pendant des semaines – et qu’elle suspend votre transfert le dernier jour de l’abonnement souscrit, sans vous avertir, ni pouvoir ensuite le prolonger de quelque manière que ce soit. Choisissez donc la bonne durée dès le début (6 ou 12 mois).

Etape 5 : optimiser le jour J
Que vous mettiez la main à la pâte ou non, gardez votre calme ! Préparez un sac pratique que vous gardez à portée de main, avec les choses précieuses (papiers, clefs, bijoux) et celles absolument indispensables pour votre première soirée/nuit dans votre nouveau foyer. Ceci pour éviter de chercher jusqu’à 2 heures du matin votre brosse à dents ou le doudou de votre fils !
Prévoyez de l’eau et des petites collations pour la journée : eau/thé/café, biscuits, fruits… Incitez vos « hommes de main » à faire des pauses dans la journée.
Le jour même, remerciez tout le monde par un petit pot d’arrivée (la crémaillère officielle, ce sera pour plus tard !) et pensez au pourboire pour vos déménageurs, surtout s’ils se sont démenés sans casse. D’ailleurs, si vous constatez un bris ou une perte d’objets, signalez-le immédiatement sur le bon de fin de déménagement.
Et là, peut-être ferez vous comme 40% des Français qui partagent un plat tout prêt pour se remettre de cette rude journée. Ensuite, vous avez tout le loisir et le temps pour vider, patiemment, vos cartons !

*Etude « Les Français et le déménagement en 2018 » – Sondage Opinion Way pour L’Officiel du déménagement, avril 2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s