A Noël, j’offre local

Le casse-tête du choix des cadeaux a commencé et les difficultés de déplacements et de transports n’ajoutent rien à l’affaire. C’est décidé, cette année, j’offre « local ».

Vos enfants, s’ils sont petits, ont peut-être établi une liste au Père Noël de jouets/jeux qu’il semble difficile d’acheter ailleurs que dans la grande distribution, une grande enseigne de jouets, voire sur internet. Les bons vieux magasins de jouets de mon enfance ont tiré leur rideau depuis longtemps et pour ce type de cadeaux, il paraît inévitable de passer par le « tout plastique », « tout électronique » ou le jouet made in China. A moins que votre enfant n’ait déjà un sens affirmé de l’engagement (en vous réclamant des jouets en bois), il voudra sûrement les mêmes cadeaux que ses amis. Ce sera votre concession à la société de consommation. Mais pour les autres membres de la famille, il est possible d’acheter autrement.
Le blog Inspirations n’est pas systématiquement décroissant (parce que, avouons-le, ne pas faire de cadeaux du tout réglerait définitivement le problème !). Il n’est pas interdit de se faire plaisir, ni de gâter les autres en cette période de l’année ! Mais Inspirations incite souvent à privilégier le circuit court (ce sont autant d’émissions de CO² en moins), le respect des ressources naturelles (avec le moins d’emballages ou de déchets possibles) et la valorisation des artisans locaux.

Et si cette année je gâtais mes proches sans aller trop loin (ni faire venir leurs cadeaux de l’autre côté de la terre) ou en privilégiant les cadeaux dématérialisés ? Je préserve la planète, je me simplifie la vie et je participe à l’économie locale. Attention toutefois à ne pas vous laisser séduire par les vrais-faux « marchés de Noël » dont les étals regorgent la plupart du temps de produits made in China ! Certaines villes ne s’y laissent plus prendre, à la manière de Roubaix, qui a opté depuis quatre ans pour un marché de Noël durable et zéro-déchet (une initiative que l’on aimerait voir partout !).

Sinon, on vous suggère quelques présents à placer au pied du sapin, ou dans la chaussette qui pend à votre cheminée :
– je préfère le libraire de mon quartier aux sites marchands peu respectueux des normes environnementales et sociales. Le libraire connaît les livres, il peut être de bon conseil (d’ailleurs souvent, il chronique certains ouvrages par une petite critique épinglée sur la couverture). Le livre qui vous plaît manque ? Il peut vous l’avoir en quelques jours. S’il n’y a vraiment aucun point de vente autour de chez vous, et qu’internet est la seule solution, optez au moins pour une plateforme française, qui regroupe des libraires indépendants,
– j’offre des places de théâtre ou de concert de la salle de spectacle de ma ville – ou de celle de la personne à qui je les offre,
– j’achète en pré-vente des billets pour une exposition, une visite de musée, une conférence-découverte…,
– je déniche un cadeau à déguster, élaboré par un artisan du coin : caviste, chocolatier, torréfacteur, fabricant de confitures ou producteur de miel… A nouveau, leurs conseils sont précieux pour satisfaire les goûts de ceux qu’on aime. Mon office de tourisme est une bonne source d’information mais je peux aussi aller flâner au marché,
– j’offre un cours d’initiation culinaire proposé par une pâtisserie ou un restaurateur : création de macarons, de pop cakes, de muffins, de cup cakes ou réalisation du tajine, du bo-bùn ou de la blanquette de veau…
– j’opte pour un bon cadeau dans un centre d’esthétique, une salle de massage, un bar à ongles, un salon de coiffure, un atelier de relooking…
– je me fais conseiller une créatrice ou un artisan d’art local , pour offrir bijoux, écharpes, chapeaux, vêtements ou objets de décoration… Certains d’entre eux proposent aussi des initiations à leurs techniques, sur 1 à 2 heures. Le site de vente Etsy regroupe les créateurs qui proposent des articles faits-main ou vintage, avec la possibilité de géolocaliser la provenance (à la France, ou une région précise, par exemple),
– je réserve un cours-découverte de yoga, de Pilates, de zumba ou de cross-fit dans la salle de sport du quartier…
– j’offre une inscription à un club de lecture, une série de conférences à la médiathèque et pour les adolescents, la soirée escape-game commence à être une valeur sûre !…

Et pour emballer tout cela, pensez comme les japonais, en utilisant du tissu (le fameux furoshiki dont je vous ai déjà parlé). Ré-utilisable et durable. Et je suis convaincue que votre table de fête sera aussi garnie de douceurs faites maison – plutôt que de leurs équivalents surgelés ou industrialisés – dont vous aurez acheté tous les ingrédients auprès de producteurs locaux.
Joyeux préparatifs !

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s