J’ai testé : éternelle Notre-Dame

le

La réalité virtuelle augmentée ne se limite plus aux jeux. On peut désormais devenir un voyageur spatio-temporel. C’est ce que propose l’expérience « Éternelle Notre-Dame », un parcours époustouflant, à découvrir en famille.

Au printemps 2019, l’incendie de la cathédrale Notre-Dame a plongé des millions de Chrétiens dans le monde dans la stupéfaction. Chef d’œuvre architectural, historique, spirituel, le monument a laissé des dizaines de milliers de visiteurs orphelins. Car à ce drame s’est ajoutée une réalité : l’impossibilité de visiter à nouveau ce lieu avant 2024 – dans le meilleur des cas. C’était sans compter sur une équipe de passionnés : ingénieurs, graphistes, techniciens, scénographiste, historiens – sous l’égide du diocèse de Paris et de l’Établissement public chargé de la restauration du site, qui viennent de réaliser le tour de force technologique de nous faire vivre une visite virtuelle de Notre-Dame, plus vraie que nature. Une visite dans l’espace, mais aussi dans le temps, à la rencontre des premiers bâtisseurs, il y a 8 siècles.

Pour cela, il suffit de se rendre à La Défense, car les sous-sols de la Grande Arche recèlent un étrange espace blanc de 500m², dans lequel se déplace simultanément une cinquantaine de personnages casqués et masqués. Aussi étrange que cela paraisse de l’extérieur, ils sont en train de visiter la cathédrale.

On peut se lancer dans ce périple seul ou en groupe – 6 personnes au maximum – et dans cette hypothèse, vos compagnons, que vous visualisez sous forme de silhouettes éthérées, vous suivent tout au long de la visite. Cet exploit est possible grâce à de nombreuses prouesses techniques.

Dès votre arrivée (il est plus que prudent de réserver à l’avance), vous inscrivez chacun des membres de votre groupe – rien n’interdit d’ailleurs de choisir les pseudonymes « Quasimodo » ou « Esmeralda » – et vous êtes dirigés vers le lieu d’équipement.  Chaque participant reçoit un casque disposant de lunettes-écran de réalité virtuelle, rattaché à un sac à dos qui contient toute la technologie nécessaire pour être autonome. Une fois harnaché, et après quelques essais pour se familiariser avec le principe du parcours, vous voilà lancés vers la cathédrale…au Moyen-Age.
Toute l’animation se fait en se déplaçant d’un endroit à un autre, guidé par des marques au sol visibles dans le casque. Les repères sont suffisamment précis pour ne percuter aucun autre participant, alors même qu’on avance « à l’aveugle » … Très vite, on acquière une réelle aisance à marcher, s’approcher, observer… L’effet visuel est très naturel et l’immersion bluffante.

Le premier tableau, qui nous plonge directement à l’époque de la construction de la cathédrale, est saisissant. Circuler dans les rues de Paris au Moyen-Age, croiser des artisans en train de s’affairer, pousser le portail…fait pousser des cris d’étonnement à tous. Pas de doute, on y est ! On expérimente tout à coup ce que l’univers des métavers peut nous réserver, avec un mélange d’éblouissement et d’émotion.
Ceci n’est qu’un aspect de ce voyage. Car, en même temps qu’on se déplace dans l’édifice, on progresse dans le temps. Ici, on monte sur une plateforme pour s’approcher des poseurs de vitraux, et admirer à 360 ° les quatre roses monumentales. Si vous êtes sujet, comme moi, au vertige, vous allez vite constater à quel point ces images sont réalistes ! Tournez votre regard vers la droite ou la gauche, et vous embrassez tout Paris… Un véritable émerveillement.
Là, on pousse un mur pour découvrir l’intelligence de l’architecture en arcs-boutants, LA prouesse technique de l’époque. Un peu plus loin, on parcourt la « forêt » de la charpente du monument. Le moindre recoin est visité : façade, tours, cloches, chœur et même le jubé – aujourd’hui disparu.

Guidés par un personnage virtuel fictif qui raconte l’histoire du lieu, et permet de progresser sans risque dans la visite, on rencontre les restaurateurs successifs de la cathédrale – en particulier Viollet-le-Duc qui expose la raison d’être de sa « flèche ». On croise les grands personnages qui ont traversé ce lieu hautement symbolique de l’Histoire de France : Saint-Louis, Henri IV, Napoléon, le général de Gaulle… Mais on assiste aussi à l’incendie, et on constate les dégâts, avec les conclusions des « nouveaux bâtisseurs » qui travaillent à la restauration.

Le parcours dure quarante-cinq minutes, sans que l’on se soit ennuyé un seul instant. La visite est tout à fait possible avec des enfants à partir de 10-11 ans. Elle présente une belle occasion de les éveiller à l’Histoire. Seul leur gabarit pourrait être un frein, car le sac à dos technique pèse 4 à 5 kilos.
Sachez-le, en participant à ce moment ludique et historique, vous devenez, vous aussi, bâtisseur : 30% du prix du billet sont reversés intégralement par la société Orange à l’établissement public pour les travaux de restauration de la cathédrale et à la Fondation Notre Dame pour le financement du réaménagement intérieur de Notre-Dame.

« Éternelle Notre-Dame » est certes un divertissement, mais de très grande qualité, à la fois dans sa réalisation, et dans sa mise en œuvre. C’est la société de production Amaclio, déjà experte dans les mises en scène historiques, qui a imaginé ce parcours, et Émissive qui en a développé la partie technologique, pendant deux ans, mettant en valeur le savoir-faire français mondialement envié en matière d’animation. Quand la technologie sert la culture et l’histoire, le rayonnement de Notre-Dame dépasse de loin la hauteur de ses tours.

En pratique…
– Expédition immersive à l’Espace Grande Arche, 1 parvis de la Défense, Puteaux
– du mardi au dimanche de 12h à 20h, jusqu’à fin 2022 (au printemps à La Conciergerie puis à l’automne sous le parvis de Notre-Dame).
– Tarif plein : 30 €, tarif réduit : 20 €
– Informations et réservation : www.eternellenotredame.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s